La technologie au service de l’industrie de la mode: “Les 5 innovations technologiques de la mode en 2022”

The futur of retail

La technologie au service de l’industrie de la mode: “Les 5 innovations technologiques de la mode en 2022”

En 2021, les entreprises de la mode ont investi entre 1.6% et 1.8% de leur chiffre d’affaires dans la technologie.

Les analystes estiment que les entreprises de la mode qui utilisent l’IA dans leurs business modèles devraient voir une augmentation de 118% de leur cash-flow d’ici à 2030.

Pendant les 3 prochaines années, les principaux domaines d’amélioration sont : la personnalisation, les technologies de magasin (comme le magasin de vêtements d’Amazon) et la gestion de la chaîne de valeur dans sa totalité. 

Les 5 innovations technologiques de la mode en 2022 

Le shopping dans le metaverse  

Certaines marques ont commencé déjà à tracer leur territoire dansdes plateformes virtuelles comme Fortinte, Minecraft et Roblox. C’est le e-commerce virtuel du futur. Un marché encore naissant certes mais qui séduit les marques. 

Celles-ci qui s’enfuient du monde physique pour mettre un pied au monde virtuel. Au faite il part à la conquête d’une nouvelle cible : LES JEUNES hyper connectés, 

 et ce grâce à la technologie de l’intelligence artificielle, réalité augmentée et virtuelle. 

Des environnements numériques “séduisants” qui mènent les utilisateurs vers des expériences uniques, atypiques et hors du commun.   

Ce monde virtuel n’attire pas seulement les utilisateurs mais aussi les géants de l’industrie du retail. 

À travers metaverse, les marques cherchent à offrir aux consommateurs des une expérience d’achat immersive, en temps réel et interactive. 

À l’aide de l’IA, les marques peuvent recueillir une grande quantité de données, les analyser et créer ainsi des modèles prédictifs extraordinaires. Un moyen d’analyser les comportements, centres d’intérêt, les données démographiques, les gouts, les préférences et plus encore.  

Des données tellement fiables et précises que les utilisateurs se trouvent devant des recommandations de nouvelles expériences d’achat qui s’alignent pile poil avec leurs besoins. La personnalisation des expériences pousse encore à acheter et à consommer. 

Qu’est-ce qui fait que le shopping virtuel est une expérience inédite ? 

  • Une promenade dans des magasins virtuels  
  • Essayage en ligne dans des cabines 3D  
  • Une vue à 360 degrés des tenues essayées  
  • Pour les voitures, un essai gratuit une sorte de drive test virtuel  

Les marques s’y mettent, comment ? 

Ralph Lauren, lancent une collection numérique (en édition limitée) dans les polos shops. Ces magasins sont accessibles 7/7 24H/24 où les utilisateurs créent leurs propres avatars et les habillent à leur guise en essayant plusieurs styles. 

*Chiffre clé : 38% des GenZ et 48 % des millennials pensent que le metaverse fera partie de leur quotidien dans les dix prochaines années (Business Insider) 

Forever 21, se lance sur Roblox. La marque s’est associée avec la société de création de metaverse Virtual Brand Group. Cette union stratégique a permis aux utilisateurs de : 

  • Vendre et acheter des vêtements Forever21
  • Gérer une boutique de mode : recrutement, travaux , inventaires, caisses enregistreuses, décoration de vitrines
  • Vivre une synergie entre le réel et le virtuel car les collections lancées en boutique sont également lancées dans les boutiques de la plateforme.  

Nike Nikeland l’univers virtuel de la marque qui croit dur comme fer dans cette expérience avant-gardiste. Destinée aux jeunes, aux enfants aussi, cet espace garantit à ceux-ci des moments de divertissements inégalés.  

Nikeland fait profiter ses utilisateurs de : 

  • Terrains de sport  
  • Showroom  
  • Participation à des compétitions  
  • Tester de nouveaux produits sur des avatars  
Live shopping 

Achter en direct lors d’une diffusion d’une vidéo (via le compte social d’une marque ou d’in influenceur). 

C’est en effet, le télé-achat dans sa version moderne, il a cette dimension virale et ludique. 

*Chiffre clé : Si bien que l’on estime entre 10 % et 20 % la part de ce canal de vente sur l’ensemble du e-commerce mondial, d’ici 2026 (BDM) 

Un canal de conversion qui n’est pas des moindre, le live shopping selon une étude McKinsey a atteint un taux de conversion de 30% soit 10 fois plus que les canaux traditionnels. Un engouement notable. L’influence marketing entre en jeu dans cette dynamique. Les influenceurs ont pu bâtir une relation de confiance avec leur communauté, ont un pouvoir de persuasion impressionnant à l’égard de ces followers.   

Les magasins connectés  

Des magasins à l’ère du temps, NON ! Plus encore ! Au-delà du marketing sensoriel et expérientiel, les marques sont allées encore plus loin. On parle maintenant de flagships virtuels des vitrines numériques qui améliorent l’expérience client. On parle également d’achats qui se font en 3D et des consultations en ligne.

L’utilisation d’une technologie qui transforme les clients en des avatars lors de leur parcours au magasin, génial non ? Ainsi “ Les données des caméras et des étagères connectées permettent de déterminer son panier” (*Source : viuz.com). 

Exemples : 
  • Amazon Go 2018 
  • Carrefour 2021 (novembre)  
  • Auchan Go 2021 (septembre)  

La prolifération de ces magasins ne va pas s’arrêter, ils présentent de moindres couts, une expérience client hors du commun et fait front au manque de la main d’œuvre.  

Le “click and collect “, toujours d’actualité  

Retirer le colis directement du point de vente le plus proche tout en lançant la commande depuis la maison ou le bureau est un gain de temps énorme, une commodité très plébiscitée par les consommateurs d’aujourd’hui.

Le succès florissant de cette pratique revient à :  

  • La rapidité et la flexibilité du process  
  • La certitude de récupérer le bon produit  
  • L’augmentation de la valeur du produit moyen  
  • L’augmentation du “drive to store”  
  • La sollicitation d’une clientèle qualifiée
  • Un vecteur de satisfaction du client vu l’aspect personnalisé du service  

Le service C&C à garder OUI …Mais :

Afin de garder l’expérience C&C satisfaisante pour les clients ainsi que pour les enseignes qui s’y sont lancées, l’heure est l’optimisation de l’expérience.

Le C&C s’inscrit dans une stratégie d’omnicanalité, il est donc primordial de veiller sur la cohérence de l’Online-shopping avec la boutique physique. L’expérience doit être agréable et complète à tous les niveaux. 

Par ailleurs, il faut toujours garantir un service client irréprochable (assistance en ligne, accompagnement, réactivité etc.…)  

Sans oublier une excellente organisation du retrait en magasin (sur quoi se fonde tout le service), les marques sont amenées à bien soigner ce service. S’assurer d’organiser un endroit de collecte correct. D’ailleurs, il est recommandé de pousser le payement en ligne en vue d’éviter les files d’attente ennuyeux et encombrants lors du pick-up.

L’ultra personnalisation 

Digitaliser les process dans l’industrie du retail n’est pas réussite tant qu’il n’est pas accompagné d’innovations et de valeur ajoutée pour le client. C’est finalement l’expérience qui l’emporte sur le produit ou le service sollicité/acheté.

La personnalisation, en effet influence considérablement l’acte d’achat. Comment ? Elle retient l’attention du client et le fidélise. Celui-ci devenu hyper exigeant, assimile rapidement les innovations technologiques et l’appréhende comme une évidence. 

*Chiffre clé : plus de 90% des spécialistes du marketing croient qu’il y a de la valeur dans la personnalisation et la moitié des entreprises dans le monde a déjà identifié ce levier comme une priorité absolue (Dynamic Yield) 

Exemples de marques qui se prêtent au jeu de la personnalisation : 

Sephora : 

Sephora a fusionné ses équipes digitales et retail en un seul département, un énorme défi à relever. Sephora a banni la rivalité entre E-com & POS. 

Sephora a instauré aussi un programme de récompense très convaincant (un programme qui combine les points “gagnés” en magasin comme sur le site marchand. Une expérience client unifiée et omnicanale. 

Adidas  

Adidas, utilise la puissance de l’intelligence artificielle et de l’outil CRM Salesforce pour personnaliser les expériences d’achat de ses clients. 

La marque revoit sa stratégie marketing afin de cibler individuellement les consommateurs. 

Les préférences des consommateurs sont ainsi enregistrées afin de leur recommander des offres exclusives et des suggestions de produits ainsi qu’un produit adapté leurs profils. 

ASOS : 

ASOS a créé un catalogue à la guise de ses consommateurs.  

Précurseur dans la mode en ligne, ce fou succès est en partie grâce à la personnalisation. Comment ? ASOS retient les préférences des visiteurs dès la première connexion et demande aux nouveaux leurs marques préférées. 

Si un visiteur consulte la catégorie “hommes”, il sera redirigé vers cette même page la prochaine fois revient sur le site. Ce sont des recommandations intelligentes qui facilite et fluidifie la navigation ce qui rend fidèles les clients. 

Pour en savoir plus sur l’avenir du retail et le social commerce consultez nos articles.

Est-ce qu’on aura toujours besoin de l’humain pour réussir l’expérience shopping des consommateurs ?

Les  innovations technologiques atteignent parfois leurs limites. Par exemple Les personnal shoppers seront désormais remplacés par les chatbot par exemple). Dans une industrie basée sur le contact humain et le marketing expérientiel et sensoriel, comment le secteur va s’en sortir? 

Contactez-nous

Un projet ? Une question ?

Nos experts vous répondent

Leave your thought here

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *