“Quand la rigueur et le sérieux sont « saupoudrés » de la bienveillance… la réussite est au Rendez-vous »

Meet THE Expert

“Quand la rigueur et le sérieux sont « saupoudrés » de la bienveillance… la réussite est au Rendez-vous »

Mariem BEJAR DRH & DAF chez Timsoft était notre invitée d’honneur durant le mois d’avril.

Avec sa double casquette (Ressources humaines et finances/ comptabilité et administration) Mariem BEJAR a su jongler avec ses compétences multidisciplinaires.

Avec un sérieux exemplaire et une rigueur sans précédent, Mariem chapeaute la direction des ressources humaines ainsi que le département finances et administration.

Elle répond quotidiennement aux sollicitations des collaborateurs, elle est en permanence à l’écoute de toutes les préoccupations des Timosfters et à l’écoute des tendances du marché.

Munie d’une curiosité intellectuelle soutenue et d’un sens de l’écoute développé, sa réussite dans la gestion des ressources humaines réside dans l’équilibre qu’elle a su faire entre le savoir-faire et le savoir-être.

Meet THE Expert est une série d’interviews que nous avons initié sur notre blog.

Pour le mois d’avril, nous avons eu l’honneur d’interviewer Mariem BEJAR et nous avons décrypté ensemble les « Highlights » de son parcours chez Timsoft Group.

Un long chemin couronné par plusieurs réalisations.

Let’s meet the Expert 😊

Ton background, tes expériences passées (à Timsoft et en dehors de Timsoft s’il y en a) ?

J’ai une maitrise en comptabilité. Je l’ai complété avec deux ans d’étude dans l’expertise comptable. Ma première expérience était dans un cabinet d’expertise comptable où j’ai passé un an.

J’ai commencé à Timsoft comme chargée de la comptabilité en 2012 et mine de rien je fête cette année mon 10ème anniversaire à Timosft 😊. Je suis réellement fière de ce parcours.

Au début vu que l’équipe était réduite, on n’avait pas un service ressources humaines donc en 2014 on a décidé de créer une cellule RH que j’avais la responsabilité de diriger tout en gardant mes fonctions dans la comptabilité.

Et depuis 2015, j’ai occupé le poste de DRH et DAF et j’ai entamé une nouvelle expérience avec d’innombrables opportunités 😊.

Le rôle du directeur RH est très compliqué, il combine à la fois l’aspect stratégique et opérationnel, comment définirais-tu ton rôle en quelques mots ? Quelles sont les qualités indispensables pour exercer cette profession ?

Je suis convaincue que chaque métier a un certain niveau de complexité, quel que soit le métier et pas seulement un métier de DRH.

En effet, la complexité de ce poste réside essentiellement dans cette combinaison d’aspect stratégique et opérationnel, il s’agit d’appliquer et de suivre la stratégie de l’entreprise dans sa politique de ressources humaines tout en étant attentif aux collaborateurs et en essayant de répondre à leurs besoins les plus simples ou les plus délicats.

Par ailleurs, il faut s’assurer de mettre en place les outils adéquats pour répondre aux besoins stratégiques de l’entreprise et les besoins opérationnels des collaborateurs c’est là où nous devons vraiment être le plus efficaces.

Les Ressources Humaines représentent une activité transversale dans l’entreprise et peut impacter l’ensemble de l’organisation (performance, bien-être, motivation, production…).

Pour réussir dans ce poste, et je parle de mon constat après ces années d’expérience chez Timsoft, il faut une grande capacité relationnelle, d’écoute, de communication, il faut aussi être un bon négociateur dans son domaine 😉 mais surtout une capacité à analyser la situation pour ensuite pouvoir prendre les bonnes décisions.

Quelles sont les principales contraintes que vous rencontrez au quotidien dans votre métier ?

Je dirais plutôt les défis de ce métier et le principal challenge à mon avis c’est la gestion des carrières, comment garantir l’avenir de ton collaborateur et établir des parcours d’évolution hiérarchique afin de le retenir.

J’ajoute aussi le sujet de la culture de l’entreprise qui imprègne l’entreprise et qui permet surtout de créer un vrai lien avec les équipes.

Pour être honnête la liste est longue (recrutement, gestion administrative, …) mais ce sont les deux principaux défis de mon côté.

Quelle stratégie de recrutement mettez-vous en œuvre pour accompagner le développement du Groupe ?

Un recrutement continu, les postes, surtout ceux liés à l’équipe opérations sont toujours renouvelés et publiés sur les différents canaux disponibles sur le marché Tunisien.

Des conventions avec les différents universités Tunisiennes étatiques et privées pour accueillir les stagiaires mais bien sûr nous optons pour une sélection des meilleurs à la suite d’entretiens sélectifs.

Une académie de formation interne pour accompagner et réussir l’On-Boarding des nouvelles recrues.

Le marché du travail est en perpétuelle mutation, certaines structures ont dépassé le CV, ils recrutent des profils et des personnalités, que pensez-vous de cette approche qui réinvente les modèles de recrutement actuels ?

Je crois énormément en cette vision, durant ma carrière chez Timsoft j’ai constaté qu’il ne suffisait plus de se fier au CV et au profil dans un processus de recrutement.

Et le meilleur moyen d’éviter les échecs constatés en phase d’onboarding est de s’intéresser également aux « soft skills » du candidat et de s’assurer que ses compétences humaines et sociales sont compatibles avec notre équipe et nos valeurs

Qu’en est-il du coaching continu, l’apprentissage permanent et le développement des compétences au fur et à mesure de l’émergence des besoins ?

Sans doute, c’est une priorité ! d’après des études faites à l’international une compétence perd 50% de sa valeur après 5 ans ! nous ne souhaitons pas en arriver là.

D’ailleurs et dans ce but un plan de formation continue a été établi depuis l’année dernière en sollicitant les managers et les collaborateurs

Pour Timsoft, 2022 c’est l’année de la formation et du développement des compétences.

On vise à réserver 20% du temps de travail à la formation.

C’est l’arme qui permettra à l’entreprise de fidéliser son équipe, d’établir son bilan de compétences et surtout de les préparer aux nouveaux enjeux.

Comment accueillez-vous ce changement de mindset et comment arrivez-vous à aligner vos stratégies avec ces nouveaux « diktats » ?

La génération Y est plus exigeante que la génération qui la précède du fait de l’entrée précoce dans la vie professionnelle, qui démarre désormais parallèlement aux études (alternance, recherche active de stages etc…) et que je considère d’ailleurs comme un avantage. Mais je suis consciente qu’ils m’ont aussi poussé à essayer de mieux les comprendre et à m’adapter à leurs profils.

En effet, j’ai compris deux points importants qui m’ont aidé à pouvoir collaborer avec eux sur la même longueur d’onde :

Ils cherchent la qualité de vie au travail, c’est une préoccupation qui tient une place de choix même avant devant le salaire.

Et s’il y a bien quelque chose qui effraie les plus jeunes ce sont les postes où on doit superviser une équipe. Être manager, c’est très old school pour une génération Y on n’envisage pas du tout l’organisation de l’entreprise ainsi. En effet la jeune génération préfère UNE communication horizontale que verticale, c’est pourquoi une bonne qualité de vie au travail est un argument majeur pour la génération Y

Chez timsoft notre engagement est d’assurer une bonne ambiance d’intégration continue de nos collaborateurs.

Vous occupez également la fonction CFO chez Timosft, quels sont ses défis au quotidien et comment arrivez-vous à concilier les deux casquettes RH & Finance / comptabilité ?

Ma mission est de développer un parfait équilibre financier, administratif et juridique comprenant les RH, les achats et l’office management il est donc nécessaire d’avoir une vision sur le long terme en permanence en même temps que de gérer une routine quotidienne dont la trésorerie.

Bien sûr je ne le fais pas toute seule, j’ai une équipe de fer avec des spécialistes par métier.

La fonction Finance / compta consiste à des réflexions en rapport avec les chiffres, la rentabilité et la profitabilité de l’activité tandis que celle des RH est en étroit lien avec l’humain, comment Est-ce que tu peux basculer entre les deux fonctions aussi aisément ?

Occuper ces deux postes à la fois m’a grandement aidé à construire une vision plus globale sur les relations entre ces deux services que je juge complémentaires. Cette mission est une franche réussite pour moi. Cela m’a permis d’atteindre ces objectifs tout en appréhendant d’une meilleure manière les coûts engendrés liés aux décisions prises par le service RH.

Découvrez nos offres d’emploi

Vous voulez nous rejoindre ?

Vérifiez nos postes vacants

Leave your thought here

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *