Un vécu riche, des expériences passionnantes, une destinée vers l’excellence

Meet THE Expert

Un vécu riche, des expériences passionnantes, une destinée vers l’excellence

 Mohamed Amine Ayari Sales development  Manager chez Timsoft était notre découverte durant le mois de mars.

À la tête de la BU Sales, Mohamed Amine est un vrai bosseur, ambitieux et passionné par son travail.

Il se défie et se surpasse au quotidien pour délivrer le meilleur de lui-même, casser les standards et briser les normes du marché.

Avec un vécu hyper riche et des expériences « appétissantes », Mohamed Amine a bien su orienter son projet professionnel vers le consulting et le conseil, chose qu’il a voulu tenter de faire dès son entrée à Timsoft Group.

Il a tracé son parcours rapidement à Timsoft mais à pas sûrs. Armé de passion, de volonté et du goût du challenge, Amine s’est aventuré dans une expérience inspirante et très riche au sein de Timsoft.

Prôneur de la polyvalence, Mohamed Amine combine entre le profil d’un consultant technico fonctionnel hyper calé et d’un Sale manager avec une fibre commerciale bien poussée.

Je vous invite à parcourir avec nous, sa destinée à Timsoft !  Avec à son actif 23 pays visités au cours de ces dernières 7 années dans des missions chez les clients, Mohamed Amine a pu collecter moments hors du commun, des anecdotes inédites et beaucoup d’apprentissages sur le chemin.

Meet THE Expert est une série d’interviews que nous avons initié sur notre blog. Pour le mois de mars, nous avons eu l’honneur d’interviewer Mohamed Amine Ayari afin de nous dévoiler son chemin parcouru chez Timsoft Group depuis 7 ans. Let’s meet the Expert.

Un aperçu sur votre parcours académique et sur les différentes expériences que vous eu en début de carrières et au sein de Timsoft ? 

Je suis diplômé en génie industrielle.

J’ai eu une expérience chez Téléperformance (parallèlement avec les études) , ça m’a permis de me développer sur le plan personnel et sur le plan professionnel ( atout commercial et communicationnel)

Mon projet de fin d’études était : La mise en place d’un ERP (chez Poulina) et j’ai été recruté tout de suite après la fin de mon stage

Mon premier post au group était chez Poulina au siège suite à mon stage de PFE qui a abouti avec succès : Unité ERP Supply chain management (6 ans) en tant qu’agent opérationnel : accompagnement des filiales du group j’ai  ensuite été désigné comme  chef unité (Besoins en ERP et besoins fonctionnels des ERP).

Le parcours continue avec ses opportunités et surprises en vue, en 2014, j’ai été nommé comme Directeur général d’une société.

En résumé, chez Poulina la montée en compétences  était très rapides, apprentissage des techniques, défis et challenges et  d’énormes responsabilités, des expériences très enrichissantes, (gestion de conflits, gestion de stress, obligation de résultats)

C’était purement terrain et opérationnel (100%) en industrie.

A Timsoft ?

Après 7 ans de travail dans le volet terrain et industriel, je voulais diriger ma carrière vers le conseil et le consulting.

Je voulais essayer de nouvelles choses, tenter de nouvelles missions et effectivement je me suis surpassé et tout fait pour apprendre le métier et le maîtriser et j’ai été après un mois affecté chez un client en France (consultant manufacturing PMI).

J’ai fait 23 pays en déplacement chez les clients avec Timsoft (France, Espagne, Turquie, Allemagne, Pologne, Roumanie, Nigeria etc…)

J’ai été petit à petit intégré dans les pre-sales (avant-vente) dans les pays non francophones , je faisais le travail de bout en bout :

  • Présenter la proposition de valeur
  • Comprendre le besoin du client
  • Faire la démo
  • Signature de l’offre
  • Déploiement de la solution

J’avais deux casquettes en parallèle, consultant fonctionnel et avant-vente. Cette expérience m’a permis de détecter et découvrir  la fibre commerciale et ma passion pour la vente et pour le contact des clients. J’ai combiné les deux missions simultanément (new biz & upselling)

Quelles sont les principales missions dont vous avez la charge (en tant que manager et Business Développement manager) ?

Avec l’évolution de Timsoft, l’offre qui s’est bien enrichie (de nouveaux produits qui se sont rajoutés), l’internalisation progressive de Timsoft, de nouvelles filiales dans le group , les besoins des clients qui changent , la covid qui a accéléré les choses.  Le besoin en développement du business devient URGENT, il fallait agir et instaurer une nouvelle approche de développement de business.

J’ai été affecté dans ce poste vu que j’ai une connaissance très approfondie de l’entreprise, de sa culture ,  de son environnement et de son écosystème.

La fibre commerciale est un atout qui m’a grandement aidé et je trouve que c’était une résultante évidente de mon parcours.

Une évolution remarquable de la technicité  au consulting.

Au quotidien, avec quels métiers et quelles BUs vous échangez le plus ?

BU Fashion : Dev business

BU ERP : ERP manufacturing, gestion commerciale etc…

En quoi consiste une journée type à Timsoft et comment se déroule-t-elle ?

Actuellement avec le nouveau poste que je viens d’occuper, j’essaie de me mettre dans la peau de mes nouveaux collaborateurs qui vont bientôt rejoindre l’équipe, je réalise donc leurs missions et tâches :

  • Concevoir la nouvelle équipe et son plan d’onboarding
  • Outils et supports
  • Social selling, cold calling

Au  fait, occuper temporairement les postes des nouvelles recrues pour voir de près leurs responsabilités, les difficultés qu’il seront amenés à   résoudre, les aléas et imprévus du métier etc…

Selon vous, est ce qu’il y a des compétences ou formations qui facilitent l’accès à ce métier ?

  • Techniques : Connaissance des technologies IT ( lors de mon parcours académique et mes formations)
  • Communicationnelles : Leadership, dev personnel, communiquer pour faire agir : Ceci m’a aidé dans le management de mes équipes (pour faire passer les messages selon chaque profil)
  • Ouverture d’esprit et l’esprit de la découverte : grâce aux voyages j’ai pu ouvert les yeux sur les cultures des pays, leurs habitudes, le vécus des locaux, les traditions etc… ça m’a aidé à m’imprégner de leurs vies et m’adapter par la suite, visiter 23 pays était très enrichissant autant sur le plan professionnel que personnel.

Vous avez récemment switché vers le business développement, comment est-ce que vous qualifieriez ce passage d’un rôle à un autre ? Comment vous vous êtes préparés pour accepter ce nouveau défi ?

D’une manière très naturelle et fluide car je faisais cela depuis toujours, j’étais en charge de mes projets depuis l’avant-vente et jusqu’à la livraison du produit.

Quelles sont les motivations et les contraintes qui sont liées à votre métier ?

Contraintes :  

  • Stress de l’objectif, chiffre d’affaires, rentabilité etc.
  • Gestion des profils (équipes, prospects, clients)
  • Conjoncture économique critique à l’échelle nationale et internationale

Motivations :

Le résultat du travail qui se répercutera sur la santé de l’entreprise, sa performance et sa pérennité (atteinte des objectifs), c’est très satisfaisant, ça motive tous les maillons de la chaine et ça renforce la confiance autour de moi.

Dans votre nouveau poste, vous travaillez étroitement avec les différents profils, départements et équipes, comment assurez-vous cette « polyvalence » pour saisir les différents besoins et les concilier avec les vôtres ?

J’adopte une approche/Gestion participative où le travail en équipe prime sur tout. D’ailleurs c’est ce qui va aider les collaborateurs à monter en compétences et avancer.

En parlant de polyvalence, vous êtes prôneur de cela ou vous misez sur la spécialisation ?

Je privilégie le profil polyvalent.

En étant polyvalent, on a plus de chances pour travailler sur différents projets.

Avoir des personnes polyvalentes dans mon équipe me permet de toujours garder un rythme de travail constant voire accru, de ne pas se limiter dans des missions précises, de toujours trouver les ressources à disposition, de gagner du temps.

La spécialisation pour moi est une vraie contrainte (dans notre domaine), un frein à l’évolution même.

Le marché du travail est en perpétuelle mutation, certaines structures ont dépassé le CV, ils recrutent des profils et des personnalités, que pensez-vous de cette approche qui réinvente les modèles de recrutement actuels ?

Je suis preneur à fond de cette approche, les recrutements actuels se font sur ce que les gens maitrisent le plus et ce que savent faire plutôt que sur ce qui a été mis sur leur CV.

  • Ne jamais se contenter de la formation académique
  • S’ouvrir sur des domaines outre que les domaines de prédilection
  • Apprendre en continu

Quels conseils donneriez-vous pour les personnes qui débutent leurs carrières ?

  • Ouverture d’esprit, il ne faut pas tomber dans les pièges des préjugés, il faut vivre les expériences à fond et en tirer des leçons de vie
  • Apprentissage permanent
  • Être guidé par ta passion et parce que tu veux faire exactement 😊

Propos recueillis par Emna Thabet

Contactez-nous

Un projet ? Une question ?

Nos experts vous répondent

Leave your thought here

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *